HYPNOSE ET FEMINITE

Logo hypnose lyon

HYPNOSE ET FEMINITE

« Appeler les femmes le sexe faible est une diffamation : c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes. » Gandhi

Nous avons toutes dans notre histoire généalogique des drames contemporains, des histoires qui n’appartienne qu’aux femmes, des avortements clandestins, des agressions sexistes, mariages forcés, ou la dote est plus importante que la femme qui elle ne vaut rien sans elle. Une époque où une femme ne pouvait se marier que dotée, et ou le mariage était synonyme d’obéissance à son mari. La femme était objet échange et de service. Une femme mariée ne pouvait travailler qu’avec l’accord de son mari jusqu’en 1907. On comprend mieux pourquoi la rémunération féminine des femmes, peine encore.

C’est finalement la guerre de 14-18 qui permet en Europe une émancipation. En l’absence des hommes, les femmes prennent le relais à travers des décisions, des nouveaux postes et se découvrent des capacités. Elles s’occupent de tout, famille, enfants, gestion, travail….

L’enfantement avait conditionné la place de la femme en lien avec le foyer, avec des grossesses parfois fréquentes, l’absences des hommes les libèrent de cette place pour intervenir sur le plan sociétal. On comprend mieux l’image de la femme libre, seul et autonome.

Au retour des hommes, les femmes ont changées, et les hommes comme les femmes rencontre des difficultés pour créer un nouvel équilibre.

Les femmes cherchent ensuite à conserver l’indépendance acquise, et les années folles sont le reflet d’une rupture avec l’enfermement du corps et de l’esprit que les femmes subissaient sans en avoir conscience. La mode change, et de plus en plus de femme font des métiers dits « métiers d’hommes ». On peut comprendre l’importance inconsciente des femmes de faire « comme « les hommes.

La guerre de 40 reprojette les femmes dans une gestion du quotidien avec en plus la peur. Des hommes sont présents, mais la menace est partout. Il est demandé aux femmes de reprendre leur rôle au foyer pour accompagner éduquer les enfants, malgré des investissements de nombreuses femmes dans la guerre. La guerre est une affaire d’hommes. Puis une fois de plus les hommes rentrent et il faut réapprendre à vivre ensemble ou seul. L’homme, ce héros c’est battu pour la liberté. Les femmes reprennent leur vie « ordinaire » de femme, d’épouse et de mère qui est mis en avant dans la reconstruction de la France..

Les années après-guerre, les anciens codes reprennent du service, et la femme retour au service de son mari, de son foyer, accentué par des apprentissages scolaires différents pour les filles et les garçons, marquants un peu plus cette différence. Ce n’est que dans les années 70 que les femmes se remobilisent, à travers notamment les mouvements du MLF.

Il est évident que toutes les femmes portent en elle les marqueurs des expériences des femmes du passé, a travers la génétique l’épigénétique, les transmissions familiales

( voir aussi : UNE SEANCE EN HYPNOSE TRANSGENERATIONNELLE)

L’explosion de la question du genre vient accentuer ce besoin de redéfinir les bases inscrites comme une réalité immuable (voir aussi Nos erreurs nos alliés). Et redéfinir des fondements désuets qui continue a collé aux femmes du monde entier.

L’hypnose Ericksonienne, régressive ou transgénérationnel apporte des éclaircissements pour retrouver la place de sa féminité en comprenant les archétypes, les conditionnements et les croyances qui continuent de nous enfermer dans des cases qui ne correspondent plus a nos aspirations et au monde actuel.

Prendre RDV :

En savoir plus : hypnose-lyon.eu

www.instagram.com/hypnosecristauxlyon/
www.tiktok.com/
hypnosecristaux69
www.linkedin.com/in/severine-lachenal-chevallet-hypnose-lyon-hypnosecristaux69/